Colonie de SION

Ancienne colonie de Sion, août 1955

Entre l’immédiat après-guerre et le début des années 2000, des centaines – voire plusieurs milliers – de jeunes Chauvinois ont découvert la mer à la colonie de Sion-sur-l’Océan, en Vendée.

Coll. Jean Fillaud
Pour les plus anciens, l’ancienne colo vue depuis la mer. Ce bâtiment, l’ancien Casino des Pins construit en 1903 a été transformé en hôtel avant d’abriter la colonie de vacances de Montmorillon et Chauvigny. (Photo Ch. Mallet)
L’ancienne colo (ex-casino) en cours de démolition en 2018 (Photo Ch. Mallet)
Avril 2019 ce qu’il en reste, ….. ! (Photo Ch. Mallet)

Les plus âgés gardent le souvenir de l’ancien bâtiment, sur la corniche où les jours de tempête rugit toujours le Trou du Diable (cf. ci-dessous). Tous les autres – à partir du début des années 1960 – ont seulement connu le confort « moderne » de La Parée verte, au milieu de la forêt de pins.

Coll. Jean Fillaud
Le Trou du Diable par un coefficient de 90 en 2019. (Photo Ch. Mallet)
La plage de Sion (Coll. Jean Fillaud)
Pour les enfants nostalgiques, qui ont joué dans le fortin sur la plage de Sion
(Photo Ch. Mallet)
La plage et au 1er plan, le Café de la plage (Coll. Jean Fillaud)
Même plan de vue en 2019 (Photo Ch. Mallet)
Sion l’Hôtel Frédéric, face au vivier (Coll. Jean Fillaud)
Vue de l’hôtel depuis l’esplanade et le terrain aménagé à l’emplacement de l’ancienne colo (photo Ch. Mallet – avril 2019)
Pour les adultes nostalgiques, le « Restaurant Pierron » inchangé en avril 2019

De cette grande aventure ne restent plus que vos souvenirs, quelques articles de presse et d’assez rares photographies car les archives ont semble-t-il été détruites. C’est donc l’histoire de ces lieux qui ont marqué l’enfance de tant de Chauvinois que nous vous proposons de reconstituer ensemble. Si vous vous reconnaissez sur la photo ci-dessous merci de nous contacter, de même s’il y a des erreurs merci de le signaler.

L’ancienne colo (août 1955) voir aussi ci-dessous
1 -?, 2 -?, 3 – Christian Jouanneau, 4 – Jean-Claude Corneille, 5 – Lionelle Richard, 6 – Annie Pironnet, 7 – Josianne Muzard, 8 – Louisette Bernard, 9 – Liliane Vandenberg, 10 – Françoise Coudreau, 11 – Monique Moreau, 12 – Jean-Robert Caillaud, 13 – Anne-Marie Davailles, 14 – Chantal Claveau, 15 – Jacky Mercier, 16 – Jacques René, 17 – X. Epain, 18 -?, 19 – Bernard Chrétien, 20 -?, 21 – Luce Moreau, 22 – Mme Bordeau, 23 -?, 24 -?, 25 -?, 26 -?, 27 – X. Fournier, 28 – Christian Pilate, 29 -?, 30 – James Lebeau, 31 – Michaud dit Raton, 32 – Noël Genest, 33 -?, 34 – Michel Bertrand, 35 – Jacques Muzard, 36 – Alain Roy, 37 -?, 38 – Claude Chevalier dit Bari, 39 – Raymond Forest, 40 – X. Pironnet, 41 – Guy Clément, 42 – Jacques Hélène, 43 – Francis Lebeau, 44 – Annette Brard, 45 -?, 46 -X. Olivet, 47 – X. Bertrand, 48 – Jacky Pailler, 49 – X. Bujon, 50 – Michel Drouet, 51 – Jean-Pierre Foucteau, 52 – X. Bordier, 53 – Colette Bordeau dite Catou, 54 – Narcisse Moreau dit Caïd, 55 – Michel Piot, 56 – Dany Drouet, 57 -?, 58 -?, 59 – Louisette Caillaud, 60 – Pierre Robin, 61 -?, 62 – Jean-Paul Lacelle, 63 – Françoise Godu, 64 – Christian Arnault, 65 -?, 66 – Bernard Petit, 67 – Jean-Joël Benoist, 68 – Josette Bernard, 69 – X. Galva, 70 – X. Dumesnil, 71 – Colette Guénantin, 72 – Liliane Thévenet, 73 – Jean Pironnet, 74 – Liliane Foucteau, 75 -?, 76 Pierre Baudry, 77 – Bernard Jutand, 78 – Odile Béjaud, 79 – Richard Leceux, 80 – Lucien Baudry, 81 – Arlette Chabannes, 82 – Chantal Lebeau, 83 X. Olivet.
La « nouvelle » colonie de la Parée Verte transformée en Maison des Associations de la commune de Saint-Hilaire de Riez (Photo Ch. Mallet)
L’équipe des monos 1966
Au 1er rang : Grisou, Cachou, Diez, Nouche, ?, Cabri, ?, Muse, Mouette
2ème rang : Bison, Pivoine, Pervenche, Verveine, Poussin, ?, Minnie, Bari, Katou, Cyrhus, Basson, Kayak, ?
(Coll. Ch. Mallet)
Un groupe de monos en 1967, accroupis au 1er plan : Diez (Christian Mallet) et Roc (Dominique Gaschard) – au 2ème rang : Zebu (Michel Neau), Cabri (Marianne Saulnier), Mouette(Françoise Coudreau), Gentiane (Annie Audru), Javelot (Robert Marzac), Michka(?), Pollux(?), Pivoine (Monique Gaschard), Djouga (Jean-Claude Collardeau) – au 3ème rang : Riesling (Jean-Jacques Daigre), Ambre (?) et Cytise (?)
(Coll. Ch. Mallet)
L’équipe de monos 1967 devant le réfectoire.
Debout de g. à d. : Pervenche, Pivoine, Verveine, Javelot, Zébu, Bison, Mouette, Riesling, Cytise, Kayak, Bari, Michka, Capet, Pollux, Djouga, Ambre.
Accroupis : Cabri, Gentiane, Scaf, Basson, Diez
(Coll. Ch. Mallet)

1966 départ vers le bain sous l’œil vigilant de Bari (Coll. Ch. Mallet)
Une chambrée en 1966, entourant « Diez » le mono (Coll. Ch. Mallet)
Ancienne colo 1961, le réveil des filles.
Sur la plage, 1961
Sur la plage, 1961
Sion 1961, les sous-chefs
Sion 1961, les cuisinières
Sion 1961, des monitrices
Sion 1961, après la vaisselle
Madeleine avec les enfants Chevalier
Sur la plage, 2001
Au réfectoire, 2001
Au réfectoire, 2001
Au réfectoire, 2001
Devant la piscine, 2001
Arrivée sur la plage, 2001
Sur la plage, 2001
Sur la plage, 2001
Le cuisinier, 2001
2000
Au réfectoire, 2001
Au réfectoire, 2001
Au réfectoire, 2001
Avant le départ, 2001
Avant le départ, 2001
Appel au moment du départ, 2001
La piscine, 2000
La Parée Verte, 2000
La parée Verte, 2000
La parée verte, 2000
La parée Verte, 2000
Avant le départ, 2000
Avant le départ, 2000
Avant le départ, 2000
Sortie de bain, 2001
En cuisine, 2001
Arrivée à la plage, 2001
La Parée Verte, 2001
La Parée Verte, 2000
La Parée Verte, 2000
On reconnait Hélène PUISAIS (debout 3ème à partir de la droite)