Archives football

Beaucoup de jeunes du collège étaient « invités » à venir jouer au football à Villeneuve. Et il pouvaient difficilement refuser au père Vouhé !!! René Giraud a signé 1 an à Villeneuve avant de rejoindre Chauvigny.
USC Football équipe première 1928-1929

Tiroir aux souvenirs des anciens: Souvenirs d’André Lathus adhérent avec son épouse à 3AV. André a été élève au Collège de Chauvigny de 1946 à 1951. Il vit à Cachan en région parisienne.

Anecdote A.Vouhé et Claude René :   Une petite histoire qui me revient… Année scolaire 1949-1950. Le programme de physique comportait un chapitre intitulé : Le moteur à explosion….   Cours à apprendre pour la leçon suivante, sinon la sanction était immuable : leçon à copier et 2 heures de colle. Claude René a été un de   ceux-là et chaque semaine jusqu’à la fin d l’année, Monsieur Vouhé lui demandait  de  réciter  le  chapitre , c’était  devenu  un gag  pour amuser  la  classe…Le  jour  de  l’oral  du  BEPC , en physique , Claude  René  tire  un  papier  sur  lequel  était écrit ; Le  moteur  à  explosion…exposé  brillant    note excellente  et  BEPC  à  la  clé  grâce  en grande  partie  à  ce  qui  précède….Quelques  années   plus tard , Monsieur  Vouhé  racontait   encore  l’anecdote  en riant… Sur un plan   plus général, Claude René avait des qualités physiques qui sortaient de l’ordinaire qui le faisaient briller dans plusieurs sports collectifs et pas seulement en foot. Par contre il détestait le cross et l’endurance en général.

Trois Chauvinois au concours national du Jeune Footballeur 1961 (souvenir de Mitou DUPUY)

Au terme d’une sélection organisée au Creps de Boivre, les trois joueurs du département  retenus étaient trois Chauvinois : Bernard PRINCET, Robert GOMEZ et Mitou DUPUY. Pendant les quelques jours que durait le concours, nous avons été hébergés « comme des stars » à l’Institut National des Sports. Nous avions alors 13 ou 14 ans et c’était la première fois que nous allions à Paris. A l’INS, nous en prenions plein les yeux en regardant les joueurs professionnels nous distiller des centres très précis pour nos reprises de volée.

Pour nous récompenser, nous avons été invités à la finale de la coupe de France au stade de Colombes, disputée entre Sedan et Nîmes où en défense centrale officiait un « monstre » : Charles ALFRED. Je me souviens combien toute cette foule m’impressionnait ; je regardais partout !

Au final, les trois Chauvinois que nous étions nous classions tout à fait honorablement au niveau national : Bernard PRINCET 11ème, Mitou DUPUY 16ème et Roberto GOMEZ 21 ème.

Papa Vouhé était très fier de nous et nous… de lui !